Plus de 100 ans d'aviation mondiale :: Beauvilliers, un favori trop au sud



Home to Plus de 100 ans d'aviation mondiale
FAQSearchMembersGroupsProfilePMsRegisterLoginLogout
 

 Bienvenue 
Bienvenue Invité  - Stop - Inscriptions ouvertes à tous - Ouverture de toutes les pages du Forum  - stop - Fin de communication - stop
Beauvilliers, un favori trop au sud

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Plus de 100 ans d'aviation mondiale Index du Forum -> Chroniques -> Chroniques locales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fou Volant
Administrateur

Hors ligne
Messages: 113
Localisation: Jouy sous Thelle Oise
Emploi: Retraité
Loisirs: Jardinage-Collection-Webmaster
Date de naissance: 30/04/1948
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Heure(s) de vol: 589
Moyenne de points: 5,21
Inscrit le: 19 Juil 2010
MessagePosté le: Sam 9 Juin - 05:20 (2012)    Sujet du message: Beauvilliers, un favori trop au sud Répondre en citant

Troisième aéroport
Beauvilliers, un favori trop au sud

Publié le 04/10/2001



Malgré un dossier technique de qualité, le site de l'Eure-et-Loir risque de ne pas être retenu. A cause d'Air France

Points forts

L'espace aérien.
Sur Beauvilliers, le ciel n'est pas saturé. La plupart des mouvements aériens passent au nord-est de la capitale et les risques de collision sont donc moindres», affirment les contrôleurs aériens. L'espace est ainsi sécurisé. Même si la commission Ducsai (Démarche d'utilité concertée pour un site aéroportuaire international) juge cet aspect du dossier un peu trop «succinct».

Nuisances.
Les 6 000 hectares libérés pour la plate-forme représentent seulement 1,5% de la surface agricole utile du département. Les pollutions sonores ne concerneraient que 13 000 personnes dans la zone de nuisance maximale (un rectangle de 40 kilomètres sur 8) et 28 500 dans un périmètre de 70 kilomètres sur 10.

Zone de chalandise.
11 millions de voyageurs potentiels sont à une heure de Beauvilliers. Le projet jouit donc de la meilleure zone de chalandise, loin devant les sites picards (1,5 million). 57% des voyageurs franciliens habitant au sud-ouest de Paris, ce site leur éviterait de contourner Paris.

Desserte ferroviaire.
Beauvilliers est bien placé, estime Réseau ferré de France. Seuls 98 kilomètres le séparent de Paris, contre 170 pour Juvincourt.» Aujourd'hui, on les parcourt en une heure, au départ de Chartres, avec le TER. Mais, en se raccordant au TGV Atlantique, qui passe à proximité, Montparnasse et Orly ne seraient plus qu'à vingt-cinq minutes de Beauvilliers, et Roissy à cinquante-cinq minutes. Quant à la desserte locale, elle devrait être renforcée par l'extension du RER C de Dourdan jusqu'au site et par une liaison TER Chartres-Orléans passant par l'aéroport.

Desserte routière.
Hors des heures de pointe, on atteint Paris par la route en une heure et demie, affirment les porteurs du projet. Un chronométrage sérieusement contesté par Beauvilliers Beauce sans avion, qui parle de plus de deux heures de trajet. Pour éviter la saturation du réseau, le conseil général projette d'élargir les routes nationales aux abords de Beauvilliers (RN 10, RN 191, RN 20, RN 154). En outre, la RN 154, venant de Rouen, serait prolongée de Chartres à Beauvilliers. Enfin, une autoroute, l'A 110, serait construite entre Ablis et Tours, dans la prolongation de l'A 11.

Les «pour»
Le projet a reçu le soutien de l'ensemble du milieu économique et des élus de la région Centre et du Grand Ouest, à l'exception notable de la chambre d'agriculture d'Eure-et-Loir.


Points faibles
Environnement.
«La nappe phréatique de la Beauce est vulnérable car le sol est calcaire: tout peut s'y infiltrer», prévient l'agence de l'eau Loire-Bretagne. Le ministère de l'Environnement a préconisé le rejet des eaux usées, après traitement, loin de la plate-forme. Beauvilliers devra donc s'équiper d'une station d'épuration et de 25 kilomètres de conduites pour atteindre une rivière.

Les compagnies aériennes.
C'est avec Orly que Beauvilliers pourra fonctionner en bipôle. Du coup, le site n'a guère les faveurs d'Air France, qui entend consolider son hub de Roissy. Les élus auraient d'autres appuis officieux du côté de British Airways et de Lufthansa. Ultime argument pour convaincre le gouvernement? Le conseil général prévient: «Si l'Etat choisit un autre site, c'est qu'il fait un aéroport pour Air France, non pour les voyageurs

Les «contre»
Le conseil général des Yvelines (à 10 kilomètres du site), les Verts par l'intermédiaire de leur députée Marie-Hélène Aubert, et les associations, aussi organisées que virulentes depuis que le site a été «réservé» par la mission Douffiagues, il y a cinq ans.

Zoom
Les agriculteurs n'ont pas vu d'un bon oeil que les Verts s'érigent en figure de proue du mouvement. Sur les 22 communes directement concernées par l'implantation, seules 6 se sont engagées dans le collectif antiaéroport.

Par Briffa Jenny



cliquez sur l'image Fou Volant


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité

MessagePosté le: Sam 9 Juin - 05:20 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Plus de 100 ans d'aviation mondiale Index du Forum -> Chroniques -> Chroniques locales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Graphite Theme © 2004 DisfunktionCrew.com

Traduction par : phpBB-fr.com